Essertes

Une commune où il fait bon vivre

Présentation du village par le Syndic

Essertes est un petit village accroché aux contreforts du Jorat, en haut de la montée du « Mariage » au-dessus d’Oron-La-Ville, en direction de Lausanne. Carrefour connu entre Bulle et le Chablais vaudois ainsi qu’entre Moudon et l’autoroute A9, Essertes voit passer chaque jour un nombre considérable de véhicules. Les camions ne sont à cet égard pas en reste. Cet important trafic a incité les autorités à mettre en place plusieurs mesures, comme l’installation d’un giratoire, somme toute bon marché, au carrefour de la Croix-Fédérale, ou encore l’installation de plusieurs « gendarmes couchés » aux quatre axes du village. Ces différents aménagements ont permis de sécuriser la circulation dans la commune et rendu plus aisé le cheminement piétonnier entre les différentes partie du territoire. De nouveaux aménagements sont à l’étude pour rendre la vie du village encore plus agréable.


Malgré sa taille relativement réduite et un nombre d’habitants de l’ordre de 335, le village connaît une vie politique et associative que beaucoup peuvent envier.


Grâce à une politique d’investissements modérés ces vingt dernières années, Essertes a pu aménager son centre du village en construisant, en complément de sa salle villageoise et de ses deux classes d’école, un nouveau bâtiment pour les pompiers ainsi qu’une salle pour la Municipalité et les petites réunions, un local à usages multiples, ainsi qu’un préau couvert. Ces nouveaux aménagements qui comprennent encore l’installation d’une trentaine de places de parc ont été inaugurés au mois de septembre 2000. Ces réalisations ont permis à Essertes d’organiser en 2001, pour la première fois en 150 ans, l’Abbaye de Servion-Ferlens-Essertes. Ce fut une réussite, ponctuée par la fête du 1er août. Cet engouement pour la vie associative a créé des vocations auprès de la jeune génération puisque à côté de la Société de développement l’Amicale des Coucous et l’Amicale des pompiers, Essertes connaît une nouvelle entité avec la création, fin 2001, d’une Société de Jeunesse qui est d’ores et déjà fédérée auprès des Jeunesses Campagnardes du Canton de Vaud.


Forte de ses différentes expériences, Essertes est une commune engagée qui ne cède sûrement pas au « trend » actuel des fusions mais qui favorise toute forme de collaboration comme c’est le cas au niveau pompiers, avec les Communes de Vuibroye, de Châtillens et d’Oron, du réseau d’eau, avec les Communes de Servion et Ferlens, ou encore de la station d’épuration, avec celle de Servion.


Elle est active au sein du groupement scolaire d’Oron-Palézieux où elle a fortement soutenu le projet réalisé de classe pré gymnasiale dans ce groupement. Sur la base des infrastructures actuelles, Essertes espère une augmentation de la population par la construction de nouveaux bâtiments. Grâce aux mêmes aménagements, il n’est pas utopique de pouvoir gérer un jour 350 à 400 habitants.


A part son menhir, le plus grand de Suisse, la forêt représente la seule véritable richesse. Ce mot n’est pas exagéré puisqu’en plus de quinze ans cette activité a rapporté un montant à six chiffres aux caisses communales. C’est pourquoi, en hommage à cette forêt, Essertes a offert une chaise creusée dans un tronc d’arbre « Au coteau des communes du Pavillon vaudois d’Expo 02».


Alors, lorsque votre trajet vous fera transiter par Essertes, profitez de vous arrêter pour admirer la belle vue sur les Préalpes fribourgeoises et vaudoises et sur les Alpes françaises et valaisannes, ou encore pour faire une petite promenade en forêt.


Le Syndic